Abonnement aux flux: Articles | Comments

Conférence – Alain-Fournier

Commentaires fermés sur Conférence – Alain-Fournier

 

conf_AF

CONFÉRENCE / LECTURES

ALAIN-FOURNIER (1886-1914)

AUTEUR DU « GRAND MEAULNES » :

L’AMOUR ET L’HÉROÏSME

A l’occasion du centenaire de la disparition de l’écrivain

SAMEDI 5 AVRIL 2014 / 14h30

Foyer – Centre culturel Saint-Ayoul, Provins
10, rue du Général Delort, Provins

en partenariat avec la Société d’Histoire et d’Archéologie de l’Arrondissement de Provins

Conférence proposée et animée par l’écrivain et biographe : Ariane CHARTON

Gratuit – Sur réservation : reservations@salondulivreprovins.fr

 

ArianeCHARTONAriane CHARTON
écrivain et biographe

Ariane Charton est née en 1975 à Bourges. Elle a fait des études de lettres modernes et s’est spécialisée dans la littérature du XIXe siècle, notamment l’époque romantique. Elle est l’auteur, entre autres de biographies : Musset, Debussy et Alain-Fournier. Outre ses livres, elle écrit pour le trimestriel L’Arche et le site Myboox.
Elle tient aussi un blog, http://actualitte.com/blog/arianecharton/
En 2010, elle a obtenu le prix de la ville de Mennecy pour son premier roman, « Le Roman d’Hortense » (éd. Albin Michel, 2009) et un prix de soutien à la création littéraire de la part de la fondation Simone et Cino del Duca en 2011.

Ses ouvrages :
– Goncourt, cent ans de littérature sous la direction de Dominique-Antoine Grisoni (Agnès Viénot, 2003)
– Cher papa, les écrivains parlent du père (J.-C. Lattès, 2005)
– Lettres pour lire au lit, correspondance amoureuse entre Marie Dorval et Alfred de Vigny (Mercure de France, Le Temps retrouvé, 2009)
– Le Roman d’Hortense (Albin Michel, 2009)
– Alfred de Musset (Gallimard, Folio biographie, 2010)
– Claude Debussy (Gallimard, Folio biographie, 2012)
– Petit éloge de l’héroïsme à travers des écrivains de la Grande Guerre (Gallimard, Folio, 2014)
– Alain-Fournier (Gallimard, Folio biographie, 2014)
– Alain-Fournier, Lettres à Jeanne (Mercure de France, 2014) édition établie, préfacée et annotée par Ariane Charton
Autres :
Trois pièces radiophoniques pour France Inter

Ses ouvrages les plus récents :

af> Alain-Fournier
Gallimard, Folio biographie, 2014

« La vie est contradictoire, ondoyante, enivrante, et pourtant là où elle vous mène est le vrai. »
Le nom d’Alain-Fournier, pseudonyme d’Henri-Alban Fournier (1886-1914), reste attaché au Grand Meaulnes, roman publié en 1913. Mort le 22 septembre 1914, à la lisière du bois de Saint-Rémy, on lui doit une oeuvre plus ample – correspondance, nouvelles, poèmes, chroniques et critiques –, sur laquelle s’appuie Ariane Charton, nous donnant une image très vivante d’un écrivain marqué par son enfance campagnarde. Ami de
Jacques Rivière, Alain-Fournier veut trouver la présence du monde au fond de l’âme et ne jamais la disjoindre de son idéal. Rêvant d’être marin « pour faire des voyages », affirmant « se jouer du monde avec la moindre de ses pensées », il ne voulait pas créer des personnages « moraux ou sympathiques, mais d’abord penser à les faire vivants ».

eloge> Petit éloge de l’héroïsme à travers des écrivains de la Grande Guerre
Gallimard, Folio, 2014

« J’admire l’héroïsme de ces écrivains qui se sont engagés au front, devançant même parfois l’appel ou s’engageant sans y être obligés. Ils ont accompli un autre devoir non moins courageux, écrire pour la mémoire des morts, pour soutenir les survivants parfois grièvement estropiés : les véritables héros sont ceux dont les noms sont gravés sur les monuments aux morts des villages français. En faisant l’éloge de l’héroïsme si souvent lié à la guerre, donc à la mort, il me semble également faire l’éloge de la soif de vivre. D’une certaine forme d’énergie, d’espoir et d’injonction à se dépasser. Contre la banalité, la médiocrité et l’absence d’idéal qui nous enferment si facilement si on n’y prend pas garde et nous font subir l’existence au lieu de la prendre à bras-le-corps. Le véritable héros est celui qui cherche à se dépasser tout en prenant conscience qu’il n’est qu’un homme fragile, mortel, sans doute voué à l’oubli. »

jeanne> Alain-Fournier, Lettres à Jeanne
Mercure de France, 2014
édition établie, préfacée et annotée par Ariane Charton

Le Grand Meaulnes, unique roman d’Alain-Fournier, est illuminé par Yvonne de Galais. Mais un autre personnage féminin, plus sombre, n’est pas moins important dans l’histoire : Valentine, la fiancée de Frantz de Galais. Comme Yvonne, Valentine est inspirée d’une femme que l’écrivain a connue : Jeanne Bruneau. La liaison entre cette jeune modiste berrichonne et l’écrivain a duré de février 1910 et avril 1912, deux ans qui correspondent à l’écriture du Grand Meaulnes. Les huit lettres à Jeanne et les documents liés à cet amour rassemblés ici permettent de découvrir un Alain-Fournier passionné, fiévreux, délicat et exigeant. Un jeune écrivain assoiffé d’absolu qui rêvait de faire partager son rêve à Jeanne/Valentine et que la Grande Guerre devait faucher en septembre 1914, à l’aube de sa carrière.