Abonnement aux flux: Articles | Comments

Rencontre avec l’auteur Nadia Hathroubi-Safsaf

Commentaires fermés sur Rencontre avec l’auteur Nadia Hathroubi-Safsaf

 zellige

ZELLIGE,
UN ÉDITEUR DU PROVINOIS
OUVERT SUR LE MONDE

 

Zellige, dont le siège est situé dans le Provinois, est une maison d’édition résolument tournée vers la francophonie (Maghreb, Liban, Afrique, Caraïbe, Belgique…), avec la volonté d’en explorer les champs littéraires, culturels, historiques et sociologiques. Pour cette édition 2016 du Salon du livre du festival Encre Vives, Zellige invite l’auteur Nadia HATHROUBI-SAFSAF.


l’association encres vives et les éditions Zellige
vous invitent à une rencontre littéraire :

SAMEDI 2 AVRIL 2016 / à 15h30
Centre culturel Saint-Ayoul
10, rue du Général Delort 77160 Provins

Gratuit / Sur réservation (en envoyant un mail à) :
reservations@salondulivreprovins.fr

 

Hélène TIROLE de l’association Le Mot dans tous ses Arts
reçoit l’auteur Nadia HATHROUBI-SAFSAF

 


 

NHSNadia HATHROUBI-SAFSAF

Nadia Hathroubi-Safsaf, journaliste, vit à Paris. Elle est aujourd’hui rédactrice en chef du mensuel Le Courrier de l’Atlas et est l’auteure de plusieurs ouvrages traitant de l’immigration et de l’égalité au sein de la République.

> Ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants (éd. Zellige, 2016)

Un roman inspiré de faits réels et qui met à mal certaines idées toutes faites sur les rapports entre juifs et musulmans… Leïla, la musulmane, et Anne, la juive, ont grandi ensemble. Leurs familles s’apprécient. Mais le conflit israélo-palestinien va altérer leur amitié. Devenue journaliste, Leïla mène une enquête sur la disparition de son grand-père Salah, lors de la manifestation du 17 octobre 1961, violemment réprimée et où de nombreux Algériens ont trouvé la mort. Ce qui la renverra à une autre période peu glorieuse pour la police française, en 1942, lors de la rafle du Vél’ d’Hiv’, où des juifs avaient été arrêtés avant d’être envoyés dans les camps de la mort. Dénichant le journal que son grand-père tenait durant toute la guerre, elle découvre qu’il faisait partie d’un groupe de résistants kabyles qui a sauvé de nombreux juifs, parmi lesquels – peut-être – des parents de Anne. Même si certains qui lui étaient particulièrement chers n’ont pu échapper à la déportation… Convaincue que Salah mériterait d’être Juste parmi les nations, elle va tout faire pour que cette reconnaissance lui soit accordée, ce qui la mènera de Paris à Jérusalem, en passant par Gaza et Tel Aviv. Mais le chemin qui mène à la paix et la sérénité est long et semé d’embûches… Ce roman est inspiré d’un épisode réel de la Seconde Guerre, durant laquelle un groupe de résistants musulmans a sauvé de nombreux juifs de la déportation. Le titre du roman est tiré du tract de ces résistants : …Hier à l’aube, des juifs ont été arrêtés, les vieillards comme les femmes et les enfants, en exil comme nous… ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants. Si quelqu’un d’entre nous rencontre un de ces enfants, il doit lui donner asile et protection… Enfant de Kabylie, ton cœur est grand.